Blanquette de Saint-Jacques aux champignons

La coquille Saint-Jacques fait partie des mets raffinés.
Elle est très appréciée pour sa chair, très riche en fer, et pour son corail, utilisé dans la gastronomie française. Elle est consommée crue (tartare, carpaccio) ou, le plus souvent, cuite (poêlée, rôtie ou pochée).

La coquille Saint-Jacques (nom scientifique Pecten maximus) est un mollusque bivalve de la famille des Pectinidés. Parmi toutes les espèces de cette famille, qui sont légalement autorisées à bénéficier de l'appellation commerciale « Saint-Jacques », c'est la plus recherchée des gastronomes. Elle est reconnaissable à sa grande taille comparée aux autres espèces du genre Pecten et à sa coquille pourvue de côtes en éventail, dont la valve supérieure est totalement plate, contrairement aux pétoncles ou vanneaux dont les deux valves sont bombées.
(Wikipedia)

Merci à Julia pour cette recette.

Préparation

1 - Brosser les champignons sous un filet d'eau froide et éliminer la partie terreuse du pied. Les couper en lamelles fines.

2 - Dans une sauteuse, faire fondre le beurre et ajouter les champignons.

3 - Les faire revenir à feu vif une dizaine de minutes, jusqu'à ce qu'ils aient perdu leur eau de végétation.

4 - Pendant ce temps, rincer les noix de Saint-Jacques (si elles sont congelées, prévoir de les décongeler quelques heures auparavant, au réfrigérateur). Retirer le muscle. Les disposer sur les champignons.

5 - Poursuivre la cuisson 5 minutes, en mélangeant la poêlée. Saler et poivrer. Lorsque les noix sont devenues blanches, ajouter la crème fraîche et poursuivre la cuisson quelques minutes, jusqu'à ce que la crème ait un peu épaissi.

6 - Servir le plat avec du riz basmati.

Accord

Ingrédients pour 2 personnes

  • 500 grammes de champignons de Paris blancs et bruns
  • 25 grammes de beurre
  • 300 grammes de noix de Saint-Jacques fraîches ou surgelées
  • 20 cl de crème fraîche
  • Sel, poivre